Compensation pour l’esclavage et la colonisation

2Fkamo Demande de compensations financières Pour une compensation financière pour les victimes de l’esclavage, août et septembre 2001

Les indemnisations, exigées par l’association RADDHO dans le cadre de la conférence de Dublin sur le racisme et la xénophobie, doivent être versées aux descendants directs des victimes de l’esclavagisme et non à des nations africaines.

Ces descendants de victimes se trouvent dans les pays qui ont bâti leur fortune sur l’esclavagisme, particulièrement les Etats-Unis, la France et l’Angleterre.

Ce sont les populations noires qui vivent dans ces pays qui devraient se voir attribuer des sommes considérables et non symboliques.

En fait, toutes les compagnies ayant, jadis dans le coton ou le rhum, entre autres, fait leur fortune dans l’esclavage, devraient être rachetées aux actuels actionnaires par les gouvernements de ces pays et les actions distribuées gratuitement aux Noirs vivants dans ces pays.

La totalité de ces entreprises devrait être distribuée aux descendants des esclaves vivant actuellement dans ces pays, même si elles se sont diversifiées dans d’autres activités, car leur fortune initiale est née grâce à ce trafic ignoble, plus un dédommagement des Etats l’ayant permis et ayant encaissé des impôts grâce au travail des esclaves.

Distribuer ces fonds aux pays africains serait dire que ceux qui ont échappé à l’esclavage méritent un dédommagement alors que les descendants des vraies victimes n’auraient rien. Il faut rouvrir les livres d’histoire et les relevés de l’économie des grandes puissances colonisatrices du passé pour voir le montant exact des fortunes engendrées par ce crime. Et les descendants des coupables de ces crimes devraient voir toute leur fortune venant de ce passé criminel saisi, comme pour les criminels nazis, car ce n’est pas différent.

Les crimes contre l’Humanité sont reconnus comme imprescriptibles. Dans ce cas, les crimes de ceux qui ont tué des centaines de milliers d’Africains et réduit à l’esclavage des millions d’autres, ce qui constitue bien un crime contre l’Humanité, doivent voir les Etats qui s’en sont rendu coupables, jugés pour ces crimes et condamnés à payer des dommages conséquents aux descendants des victimes. Il est anormal que l’Allemagne continue de payer des dommages aux descendants des Juifs victimes du nazisme et que les Africains n’aient aucun droit.

Les pays qui ont fait leur fortune sur cet acte ignoble qu’est l’esclavagisme, ont une obligation morale de payer des dommages aux descendants des victimes. Les fortunes immenses qui se sont bâties sur ce trafic monstrueux devraient revenir en totalité aux descendants des victimes, plus un dédommagement conséquent, et ce, aussi bien pour les individus que pour les Etats qui en ont tiré profit.

Les familles fortunées qui ont bâti leurs empires sur le coton, le café, le sucre etc. à l’époque de l’esclavagisme, devraient voir leurs biens saisis en totalité et redistribués aux Noirs-Américains, descendants des esclaves, plus la totalité de l’argent que les gouvernements ont encaissé grâce aux taxes énormes sur les profits dus à l’esclavage et avec des intérêts conséquents. Les Noirs-Américains devraient en fait se voir redistribuer au moins la moitié des biens des Etats-Unis s’il y avait une justice réelle.

Car ils ont fondé ce pays plus que quiconque, au lieu de représenter 70 % d’une population des prisons qui dépasse les 6.5 millions, parce qu’ils vivent dans la pauvreté...»

Téléchargement gratuit