Promotion de la prospérité économique

King in ‘‘Comment rendre votre pays ou groupe ethnique indépendant et prospère’’, septembre 1995

Dans cette guerre économique mondiale, l’arme absolue est l’arme humaine. Un pays vainqueur est un pays qui donne les moyens à ses meilleurs combattants de fonctionner au mieux de leurs possibilités et qui attire parmi ses troupes les meilleurs du monde en leur faisant déserter leur pays d’origine pour devenir en quelque sorte des mercenaires. Qui sont ces mercenaires? Ce sont des êtres qui disposent d’un capital important soit sous forme de connaissances pouvant être transformées en biens ou en services exploitables, soit sous forme d’argent permettant de créer des entreprises susceptibles d’exporter des biens ou des services.

Mais comment faire pour que cette matière première la plus importante au monde, ces êtres humains d’exception, abandonnent leur pays d’origine (s’ils y sont toujours, car en général ils sont déjà dans des pays qui ont su les attirer) pour se mettre au service d’une autre communauté? Il faut les attirer en leur donnant des avantages qui les feront s’expatrier sans aucun regret ou quitter le pays où ils sont en leur donnant plus.

Cette merveilleuse compétition internationale qui existe déjà pour attirer les meilleurs est une sélection naturelle indispensable et tout à l’avantage de tous les êtres humains. Les peuples qui sont écrasés d’impôts et de taxes perdent tout dynamisme et ont tendance à se laisser sombrer dans un assistanat qui tôt ou tard mène à l’appauvrissement collectif. Ainsi les sociétés apportant le plus de bonheur à leurs membres survivent et celles qui ne le font pas disparaissent comme l’ex-URSS. Certains pays ont su tirer avantage de cette compétition internationale qui n’est pas nouvelle, même si elle est plus dure que jamais. La fortune de la Suisse et des Pays-Bas est due en grande partie au fait que ces deux pays ont su attirer et accueillir les riches protestants poursuivis par le pouvoir catholique pendant les guerres de Religion.

Les solutions existent pour rendre votre pays ou groupe ethnique indépendant et prospère. Il convient pour cela de mettre en oeuvre des politiques déjà éprouvées dans de nombreux pays et qui sont totalement sans risques. Nous allons voir maintenant quelles sont ces solutions. Tout d’abord, prenons le modèle Suisse. Il s’agit là d’un pays extrêmement montagneux, composé jusqu’au siècle dernier essentiellement de petits agriculteurs vivant chichement d’une économie de montagne. Et puis, soudainement, il devint un des pays les plus riches du monde. Tout simplement en instaurant le secret bancaire qui fait que les capitaux y affluent du monde entier pour s’y mettre à l’abri des taxes et impôts nationaux de plus en plus exorbitants.

Avant d’aller plus loin, il faut préciser que les impôts sur le revenu n’ont été instaurés dans la plupart des pays du monde que depuis la Première Guerre mondiale, soit entre 1900 et 1920. Peu de gens s’en souviennent. Auparavant, les revenus des gouvernements ne provenaient que de différentes taxes sur la consommation et la possession. Lorsque ce racket organisé qu’est l’impôt sur le revenu et qui pénalise les individus les plus productifs pour la société fut institué au début du siècle, les plus intelligents envoyèrent leurs capitaux en Suisse...

Il est extrêmement facile d’instaurer le secret bancaire. Des milliards de dollars viendront très rapidement dans les comptes des banques de votre pays.

Il ne s’agit pas là d’argent «sale»... Il y a de par le monde plusieurs centaines de milliards de dollars qu’on appelle des capitaux flottants, qui appartiennent à des gens honnêtes et qui se déplacent d’une place financière avantageuse à une autre en fuyant les impôts tout à fait légalement. Presque tous les pays qu’on appelle des paradis bancaires comme la Suisse, ont mis en place des contrôles et des législations qui empêchent les trafiquants de drogue et autres criminels de bénéficier de ces avantages. En général, les banques refusent simplement tout dépôt en espèces, n’acceptant que des virements en provenance d’autres organismes bancaires. Ainsi, tout blanchiment d’argent est impossible. Il est important de préciser que le secret bancaire, qui fait qu’aucune autorité fiscale ne peut avoir accès aux livres et registres des banques, existe dans de nombreux autres pays et pas seulement en Suisse. On peut citer entre autres le Luxembourg, Jersey, l’Autriche, les Bahamas, le Lichtenstein, l’Île de Man, la Russie, etc.

Dans la plupart de ces pays, le secret bancaire peut être levé par un juge d’instruction lorsqu’un client de la banque est poursuivi pour affaires criminelles. Ainsi, le grand banditisme international ne bénéficie pas de cet avantage.

L’afflux de capitaux vers votre pays serait immédiat si le secret bancaire y était institué. Ce sont des centaines de milliards de dollars qui en quelques jours viendraient renforcer l’économie de votre pays, et ce, sans le moindre inconvénient. En quelques mois, des milliers d’emplois seraient créés dans les institutions financières.

La deuxième grande décision que devrait prendre un gouvernement dynamique serait de créer des ports francs comme il en existe en Suisse, à Genève, mais également en Irlande. Un port franc ou une zone franche sont des enclaves territoriales où il n’y a aucune taxe ni impôt pour les entreprises étrangères qui décident de venir y construire des usines, bureaux ou ateliers. Ces zones sont complètement séparées du reste du territoire et les accès comportent des genres de postes douaniers. C’est en fait une zone industrielle qui, administrativement, est considérée comme ne faisant pas partie du pays où elle se trouve. L’Irlande, qui elle aussi avait à se débattre avec un taux de chômage de plus de 30 %, a décidé voilà quelques années de créer une zone franche. Les entreprises du monde entier y ont afflué et des dizaines de milliers d’emplois ont ainsi été créés.

La troisième solution, qui a été mise en oeuvre par les Pays-Bas, est l’exonération totale d’impôts des revenus provenant des “royalties” (redevances) payées sur les brevets d’invention. Ainsi, des inventeurs du monde entier créent des sociétés qui exploitent leurs brevets en Hollande, créant des emplois et d’autres entrées de devises... Cela est totalement applicable pratiquement partout.

Enfin, il est très important d’attirer, non seulement les capitaux, mais aussi les hommes, ces généraux de l’armée non violente chargée de se battre pour votre pays dans cette guerre mondiale économique. Ces nouveaux mercenaires antichômage. Comment attire-t-on des mercenaires?

En leur offrant des avantages financiers. L’Autriche accorde depuis la fin de la dernière guerre mondiale une exemption totale d’impôt sur les revenus en provenance d’autres pays aux étrangers qui décident d’y résider officiellement. L’Irlande (encore!) accorde aux artistes la même exemption, ainsi que le Costa Rica et les Îles Caïmans.

Mais peut-être une solution plus radicale encore serait-elle à envisager: la suppression totale de l’impôt sur le revenu. On l’a vu plus haut, cet impôt injuste et anti-productif est une invention très récente. Au début, il y avait même été instauré à titre provisoire pour aider le pays à se relever de la Première Guerre mondiale et était seulement de 3 à 5 % avant d’enfler démesurément jusqu’à atteindre, dans certains pays, des records de plus de 55 %, comme la Suède, qui a vu son élite et ses capitaux fuir le pays et est en train de faire marche arrière.

Même aux USA, un grand parti politique prône depuis peu la suppression de l’impôt sur le revenu et son remplacement par des taxes à la consommation. L’impôt sur le revenu pénalise l’économie lourdement. Prenons l’exemple de deux personnes ayant les mêmes salaires. L’une met de l’argent de côté pour créer sa propre entreprise et l’autre dépense tout ce qu’elle gagne chaque mois. Les deux doivent payer 40 % d’impôt sur leurs gains. Pour celui qui dépense tout ce qu’il gagne, cela ne pose aucun problème; de toute façon, il dépense tout ce qui reste... Mais pour celui qui veut lancer sa propre entreprise et donc créer des emplois, cela retarde considérablement ses projets. S’il a besoin d’un capital de départ de vingt mille dollars, il aura besoin de presque deux fois plus de temps pour y parvenir à cause du prélèvement de l’impôt sur le revenu... Et les chômeurs attendront deux fois plus longtemps... Cet impôt pénalise ceux qui veulent créer des entreprises et des emplois et privilégie ceux qui consomment sans se soucier de l’économie.

Les taxes à la consommation sont par contre très efficaces et peuvent générer des rentrées nettement supérieures. Certains prétendent que les taxes à la consommation pénalisent les plus pauvres et avantagent les riches. Cela est faux car les riches dépensent plus et donc paient plus de taxes. D’autre part, afin d’aider les plus défavorisés, il serait souhaitable d’exonérer totalement de taxe les produits de première nécessité comme le pain, le riz, la banane, le manioc, la viande, les oeufs etc. Cette exemption de taxes pourrait d’ailleurs être limitée aux denrées de première nécessité produites dans votre pays. Cela aiderait les producteurs locaux de viandes, de riz, de bananes, de maniocs et de pains etc.

Un autre des avantages de la suppression de l’impôt sur le revenu est la suppression qu’elle entraîne d’un grand nombre de fonctionnaires chargés de recouvrer cet impôt. Dans certains pays, les frais dus aux salaires de ces fonctionnaires et aux locaux nécessaires à leur travail, utilisent plus de 50 % des sommes récoltées! Alors que les services fiscaux chargés du recouvrement des taxes à la consommation existent déjà et ne nécessitent aucune augmentation d’effectifs, que cette taxe soit de 7,5 ou 15 %.

Les produits nuisibles pour la santé de la population et qui sont grandement responsables du déficit des assurances-santé là où elles existent, devraient être taxés lourdement, éventuellement à plus de 100%. Je veux parler du tabac, de l’alcool et du café.

A consumption tax, on the other hand, is very effective and can generate markedly superior revenues. Some claim that a consumption tax penalizes poor people and favors wealthy people. This is false because wealthy people spend more and, therefore, pay more sales tax. Furthermore, in order to help the poorest people it would make more sense to have a full tax-exemption on essential products, such as bread, rice, bananas, manioc, meat, eggs, etc. This tax-exemption could be limited to staple foods produced in your country and it would help local farmers and producers of meat, rice, bananas, maniocs and breads, etc. Another benefit from the abolition of income tax is the removal of a large number of civil servants in charge of collecting this tax. In certain countries, the cost to maintain the salaries of these civil servants and the premises necessary for carrying out their work is over 50% of the amounts collected! By contrast, the fiscal services in charge of collecting the consumption tax already exist and do not require any additional work force, whether this tax is 7.5 or 15%. Also, products that are harmful to the population's health and that are largely responsible for the shortage of health insurance should, wherever they exist, be heavily taxed, possibly by more than 100%. I am referring to tobacco, alcohol and coffee.

Téléchargement gratuit