Promotion de la femme Kamite

Science * Développer le leadership féminin

Scolariser les filles

Propos tenus à Brazzaville, mercredi 28 décembre 2005

(…) Avez-vous une idée de cette pression collective qui se fait, qui veut qu’on force les garçons à agir comme des garçons et les filles à agir comme des filles. ‘Les filles doivent être sensibles, doivent pleurer, doivent être délicates’’. Même, malheureusement dans certaines régions du monde, particulièrement en Afrique, ce n’est pas la peine de les amener à l’école, ce n’est pas la peine qu’elles étudient.

Les hommes, eux, vont pouvoir étudier, aller le plus loin possible. Ce sont des erreurs monumentales.Je vous rappelle qu’il y a du potentiel d’inventeur, d’entrepreneur, de gens qui réussissent aussi bien chez les femmes que chez les hommes. Et ça si vous aimez votre petite fille (si vous avez un enfant), voulez-vous que ce soit Louis César qui va rester à la maison et qui ne développera le potentiel qu’elle a en elle.

Ou voulez-vous qu’elle devienne une Hortense,une Phylis, une pionnière de l’humanité, une pionnière de l’Afrique. Ça dépend de vous.

Si vous n’envoyez pas vos enfants, vos petites filles à l’école, eh bien, elles ne développeront pas leur potentiel. Il y a des Einstein, des génies de toute sorte, des artistes extraordinaires potentiels autant chez les femmes que chez les hommes.

L’exercice d’hier (l’inversion des rôles), c’est sûr qu’il est beaucoup plus important pour les hommes que pour les femmes parce qu’on a besoin de féminiser la société, pour faire diminuer la violence, pour fraterniser davantage tous les peuples de la terre.

Quand on a une approche plus raffinée et plus délicate, on a moins tendance à frapper sur les autres, à envoyer des bombes ou à envoyer des militaires. Par contre, ce qui est important pour la femme, c’est d’apprendre à décider, à avoir des activités que l’éducation a longtemps mises à l’avantage des hommes, à savoir : d’être des décideurs, des entrepreneurs.

Les femmes, lorsqu’elles, tout d’un coup, prennent conscience, (j’espère que l’exercice d’hier vous y a aidé) et apprennent à devenir des décideuses, à ne plus être des objets qui se font courtiser, qui restent assises, mais celles qui se lèvent, qui choisissent, qui agissent, qui s’investissent, vous avez un potentiel fantastique.

Quand les femmes se lancent dans les affaires, dans la science, dans tout ce qui a été considéré longtemps par la peur comme des privilèges des hommes, elles sont en général plus brillantes que les hommes. Parce qu’elles ont une approche différente qui a été fort peu explorée jusqu’à maintenant, donc qui va permettre de découvrir des choses nouvelles.


Téléchargement gratuit