Une seule nationalité pour les citoyens de Kama

Nationality L’Afrique aux Africains, janvier 2003

Les actuels dramatiques évènements de Côte d’Ivoire prouvent que la France a conservé son esprit colonisateur et utilise constamment en Afrique le faux prétexte de «protéger ses ressortissants» pour intervenir militairement. Les Etats africains, dans leur décolonisation qui reste à compléter, doivent donc faire en sorte que la France n’ait plus aucune excuse pour envoyer ses troupes. La solution est simple: il faut que les «ressortissants français» retournent chez eux. Il ne s’agit pas ici de mener une politique raciste ou xénophobe mais, comme bien des pays puissants, par exemple le Japon, interdire aux citoyens ivoiriens par exemple d’avoir la double nationalité. Offrir aux émigrés français un choix simple: «soit vous prenez la nationalité ivoirienne et abandonnez la nationalité française, soit vous repartez chez vous.» S’il n’y a plus que des Ivoiriens en Côte d’Ivoire, la France n’aura plus le prétexte de «protéger ses ressortissants» pour envoyer ses troupes.C’est la politique du Japon, je le rappelle, qui interdit à ses citoyens la double nationalité.

La lutte contre le néo-colonialisme en Afrique ne doit pas devenir du racisme, novembre 2004

Les pays africains doivent édicter des lois interdisant la double nationalité et forçant les Européens vivant sur leur territoire à adopter leur nationalité. Ceci existe déjà au Japon qui, comme bien d’autres pays, interdit la double nationalité. S’il n’y a plus que des Ivoiriens en Côte d’Ivoire, la France n’aura plus aucune excuse pour y envoyer ses troupes.

Téléchargement gratuit